Alouette

Tu descends de la nuit aux plumets des nuages,

Redresse les montagnes, tourne sous les feuillages,

Soulève et enflamme notre éden de tes trilles.

Tu voltiges dans mes vertiges.

 

Recommence de biais et à la verticale

Entre les courbes et les spirales

De ton chant envolé en vrilles.

Tu voltiges dans mes vertiges.

 

Tu fais jaillir la pluie au milieu de la nuit,

Fleurir les étoiles en torrents de pivoines.

Ton bec sous mes plumes, ma tête sous ton aile,

Le vent froisse les lacs d’une lune de lait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *