5 avril 2000

Aurora 3

L’orbite des Titans éjecte son œil noir. Soudain le monde entier ne peut plus rien y voir Et redoute une nuit pour toujours aveuglante. L’ivoire fossile des épaisses ténèbres A perdu son éclat qui annonçait le jour. La fille qui courait devant notre soleil Aurait-elle…
Read More
5 avril 2000

Aurora 2

La nuit éblouissante aux yeux de l’insomnie Se tourne et se retourne aux soupirs de mon lit. Ton prénom frappe au cœur de ma chambre empourprée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .…
Read More
5 avril 2000

Aurora 1

L’albâtre de ta voix éclaté en faisceaux, Dans la blancheur spectrale irradiant de tes os, Laisse sous ma paupière un éclair éphémère, Un éclat de pierre qui ne sait qu’il éclaire.   Flash polaire en mon cœur, tu allumes ma nuit Aux fluorescentes peurs affolant…
Read More
5 février 2000

De l’Est

La Moselle est profonde et coule Et fait briller la ville au fond de tes pupilles, Met chaque jour un peu de vase en tes yeux verts Comme de jeunes mirabelles Pour la liqueur. Je ne sais pas comment, Mais la Moselle un jour cessera…
Read More
5 janvier 2000

Evanescences

Opalescence d’infortune, Tu es la plainte de la lune Dans l’intimité de la nuit Où tes pâleurs perdent leur vie.   Ni tes fantômes agonis Et ni ce ciel qui te maudit Ne perdent le poids de l’enclume En ta peau froide d’amertume.   Les…
Read More
5 janvier 2000

Bijoux énamourés

Bijoux énamourés au velours de ta peau, Laves du Paradis sans flamme ni lumière Qui brillent dans tes yeux irisés de faisceaux, Ta peine a la parure aux étoiles de pierre, Couronnes bracelets boucles bagues anneaux, Soleils fins que préfère à tout ton lamento.  …
Read More
5 septembre 1999

Paresse à onze heures

Les monstres tout autour ont une odeur de chlore, Ont la peau de la nuit ont des yeux de fluor. Ils ne savent pas l’heure et sont là par hasard.   Ma chambre de sommeil soudain se décolore. Ils s’accrochent aux draps, ils suçotent mes…
Read More
5 février 1997

Chambre d’outre-vie

Ta larme inconsolée Roule au creux de ton cou.   Il n’a jamais été trop tôt Pour notre amour et ses tourments. De baiser en sanglot, Je t’aime tout le temps.   Tu es mon ombre désirée Qui de mon cœur ne se découd.  …
Read More
5 mai 1996

Dernier chemin

Laissé par ton mouchoir, laissé dans un sourire, Je serre mes poings tremblants sur l’attente déhanchée. Nos deux corps décousus et elle se déchire, L’étoffe de nos soucis, comme au ciel le Colisée.   Tu t’en vas avec mon cœur, avec un nouveau langage, Retrouver…
Read More
5 juillet 1995

Perception disloquée

Tu es la corde de mon cœur, La pulsation des guitares. Tu es le rêve de tout arbre, Le vert feuillage de mes nuits.   Tu es la Rome du silence, Mon soleil tombé du forum. Tu es l’ombre du Duomo, L’autre ville entre chien…
Read More