Secret

Quand je ne vois que toi.

 

Dans l’ombre bleue des ruines,

Sous la cape de feuilles

D’un arbre et dans la mousse,

Dans la brèche invisible.

 

J’ai trouvé ta cachette,

Petite fée insecte,

Les revers noirs secrets

De tes espoirs perdus.

 

Ton regard se dérobe,

Tes ailes se referment,

Tu enterres ton fantôme

Au fond des solitudes.

 

Silhouette embusquée

De rêve et de ténèbres,

Ta bouche nébuleuse

Me jette un sortilège.

 

Que je ne voie que toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *